• Actualités
  • International
  • Témoignages
Publié le

Alumni Day – Continent européen : Portrait de Philippe, alumni de la promo 2019 et développeur front-end en Allemagne

Dans cette page :


Dans le cadre de l’Alumni Day, Journée Mondiale des Alumni, CESI poursuit son tour du monde avec Philippe, diplômé de la formation ingénieur informatique du campus CESI de Rouen en 2019, et actuellement développeur front-end à Hambourg, en Allemagne.

L’Alumni Day célèbre les anciens diplômés de l’enseignement supérieur du 13 au 28 mai 2023.

Portrait de Philippe

Après avoir obtenu son diplôme, Philippe souhaitait quitter la région rouennaise pour découvrir la France. Il intègre ainsi une société de services en tant que développeur à Bordeaux où il est envoyé en mission dans une entreprise concevant des fers à cheval grâce à un scanner 3D.

Toujours enthousiaste à l’idée de découvrir de nouveaux horizons, Philippe se lance un an et demi plus tard, dans la recherche d’un travail à l’étranger : « Étant seul, j’avais l’impression de stagner et je ressentais le besoin de travailler dans une équipe. Je me suis alors inscrit sur une plateforme mettant en relation des entreprises et des développeurs partout dans le monde. Très attiré par l’expatriation, j’avais indiqué plusieurs pays tels que le Canada, l’Angleterre et l’Allemagne. Par chance, j’ai été rapidement contacté par l’entreprise dans laquelle je travaille actuellement, à Hambourg », explique Philippe.

Un monde du travail sincère et convivial

Actuellement développeur front-end dans une agence fournisseur de logiciels, Philippe collabore avec des équipes réparties dans le monde entier afin d’accompagner des marques pour développer leur activité sur Amazon: « Mon temps de travail est réparti de la sorte : ¾ de mon temps est dédié à mes missions fil rouge et ¼ au soutient de mes collaborateurs en cas de problème. Ce que j’apprécie, c’est qu’il n’y a pas vraiment de frontières dans ce métier, je collabore aussi bien avec des allemands, qu’avec des chypriotes ou des français », indique Philippe.

Il note néanmoins quelques différences entre le monde du travail allemand et français : « Je n’ai pas vraiment perçu de différences dans le monde de l’informatique. En revanche, la manière de travailler diffère de la France. La communication ici est nettement plus directe, je trouve que l’on prend moins de pincettes pour expliciter un problème, ce qui permet de le résoudre dans la minute », ajoute Philippe.

Fondée il y a sept ans, l’entreprise dans laquelle l’alumni évolue propose une méthodologie de travail établie sur une relation de confiance entre ses salariés au sein d’une atmosphère conviviale, proposant ainsi quelques avantages : « Mon contrat prévoit un budget conséquent pour l’éducation, ce qui me permet donc de suivre des cours particuliers d’allemand. Cela fait donc maintenant deux ans et demi que j’apprends la langue et je suis désormais capable d’échanger avec des locaux », témoigne Philippe.

Vie en Allemagne : entre découverte et challenges

Lorsque Philippe évoque les défis rencontrés durant son expatriation, la maîtrise de la langue locale arrive en première position : « Arriver dans un pays que l’on ne connait pas et dont on ne parle pas la langue n’a pas été simple. Par chance, les allemands parlent très bien anglais ce qui m’a permis de communiquer facilement avec la plupart d’entre eux dès le début ».

De nature timide, cette expérience a permis à Philippe de se découvrir au travers des diverses rencontres faites sur place : « Cette expérience m’a vraiment permis de sortir de ma zone de confort ! Je me suis rendu compte qu’il est très facile de rencontrer des gens en tant qu’expatrié en Allemagne. L’objectif de cette expatriation était aussi une façon pour moi de me découvrir et de me challenger dans un environnement inconnu », déclare Philippe. L’alumni en a ainsi profité pour se fixer le défi de visiter une ville différente tous les week-ends !

Philippe souligne également un aspect de la vie sociétale allemande : « Le respect des règles ici est très appréciable. Cette discipline nous offre finalement beaucoup plus de liberté car elle nous permet de profiter d’infrastructures de grande qualité en libre-service ».

Formation à CESI : des liens toujours présents

Tout comme Jérôme, alumni de la promo 2010 du campus d’Angoulême, Philippe est très satisfait de ses années passées à CESI : « J’en garde un très bon souvenir ! J’ai vraiment appris à me débrouiller par moi-même grâce à la méthode Project Based Learning mise en place à CESI où il faut constamment apprendre, se tenir au courant des différentes pratiques et s’adapter aux divers projets (…) Je pense sincèrement que sans les études à CESI, je n’aurais pas atteint le niveau que j’ai actuellement ! ».

Philippe conserve des liens très forts avec l’école notamment à travers la relation qu’il entretient avec ses anciens camarades de promotion et la présence de sa sœur, également en formation ingénieur informatique sur le campus de Rouen : « J’ai gardé contact avec la moitié de ma promotion, six d’entre eux sont partis à l’étranger comme moi. J’ai ainsi pu revoir un camarade de promo expatrié en Suède (…) Le réseau alumni de CESI offre de belles opportunités. Étant répartis dans le monde entier, je sais que si un jour je souhaite aller travailler dans un pays, je pourrais bénéficier de ce grand réseau », nous explique-t-il.

L’alumni revient sur son choix de s’expatrier en Allemagne et évoque l’impact de CESI dans son cheminement : « J’échange encore parfois avec la correspondante internationale du campus de Rouen qui m’a donné envie de partir en Allemagne. Nous nous étions rendus à Hannovre en Allemagne pour participer au CeBIT, le plus grand salon pour les technologies de l’information au monde, et j’ai vraiment apprécié mon expérience sur place ».

Aujourd’hui, Philippe s’ouvre à de nouveaux projets personnels, et souhaite ainsi retourner en France tout en conservant son poste actuel.